Développons toutes les formes de mobilités


L’augmentation du trafic automobile, dont une partie traverse notre ville sans s’y arrêter, accroît les embouteillages, les temps de trajet, la pollution de l’air… S’il est utopique de décréter la fin de l’automobile en ville, nous devons en revanche redoubler d’efforts et investir encore davantage dans les prochaines années en faveur des mobilités alternatives : marche à pieds, vélo, bus, TER, covoiturage, autopartage… et réduire le trafic de transit en ville.

  • Nous accorderons une réduction de tarif aux spectateurs acceptant de transporter une personne non motorisée aux théâtres, au Manège…
  • Nous développerons l’offre en transport public et étudierons en lien avec les élus communautaires la mise en place de la gratuité totale ou partielle.
  • Nous étudierons la création de nouveaux parcs relais au nord et à l’est de la ville.
  • Nous étudierons la mise en place d’une aide à l’acquisition de vélos.
  • Nous encouragerons et soutiendrons la mise en place de pédibus et vélobus pour les trajets scolaires.
  • Nous interviendrons auprès des autorités compétentes pour obtenir une augmentation de l’offre TER en gares de Vienne et d’Estressin.
  • Nous développerons la présence de bornes de recharge pour véhicules et vélos électriques sur l’espace public.
  • Nous augmenterons la capacité de stationnement en gare pour les abonnés TER ainsi qu’à l’hôpital de Vienne et au sein de l’Espace Saint-Germain.
  • Nous mettrons en place une application permettant de repérer et de se diriger directement vers les places de stationnement disponibles.
  • Nous veillerons à ce que les travaux impactent le moins possible les conditions de circulation.
  • Nous étudierons tous les moyens pour réduire le trafic de transit en ville.
  • Nous veillerons à mieux concilier la vie des résidents et des commerçants dans les secteurs piétonnisés.

Nous poursuivrons :

  • La rénovation de 15 à 20 km de trottoirs sur 6 ans (contre 8 km entre 2014 et 2020) pour favoriser les déplacements piétons.
  • La réalisation du demi-échangeur de Vienne-Sud qui doit supprimer plusieurs milliers de véhicules par jour sur les quais du Rhône.
  • L’aménagement de pistes cyclables et voies vertes.
  • La promotion du covoiturage.
  • La création de parkings en ouvrage pour accueillir de nouveaux habitants et en même temps requalifier les places publiques du centre ville.
  • Le déploiement de garages et arceaux de stationnement pour vélos.













  • La remise en état des sentiers pédestres reliant les différents quartiers.
  • Les actions en faveur de l’utilisation du parc relais-sud.
  • Le déploiement de véhicules en autopartage.
  • La gratuité du stationnement pour les véhicules propres.
  • La correspondance des bus avec les TER.
  • Les études en vue de la réouverture de la gare de Vaugris.
  • L’amélioration de la signalétique sur les pôles générateurs de déplacements.